L’acide hyaluronique la molécule de jeunesse

Chez l’être humain, l’acide hyaluronique est présent dans de nombreux organes et liquides biologiques.

Plus de 50% de l’acide hyaluronique est présent dans la peau. C’est dire l’importance de sa contribution à l’état de notre peau. Il joue un rôle primordial au niveau de l’élasticité, le volume et l’hydratation de notre peau. A 50 ans, nous ne possédons plus que la moitié de notre acide hyaluronique.

L’acide hyaluronique est capable de retenir plus de 1 000 fois son poids en eau, il restaure les propriétés élastiques de la peau, contribue à son hydratation et permet de lisser sa surface.

Les produits de comblement à base d’acide hyaluronique sont biocompatibles et d’origine non animale. Ils sont totalement synthétisés par génie génétique et 100% biodégradable. Le gel utilisé en médecine esthétique s’injecte dans le derme superficiel ou dans le plan profond. Aujourd’hui, il existe une large gamme avec des proprietés visco-élastiques et des pouvoirs volumateurs différents. Cela permet donc au médecin de choisir le produit adapté suivant l’indication de traitement (comblement de rides ou effet volumateur) et suivant la peau du patient.

A partir de la quarantaine, la perte des volumes du visage s’explique principalement par le phénomène naturel du vieillissement cutané et des couches profondes. La graisse sous-cutanée et l’ossature du visage fondent. Les muscles se relâchent. Les contours du visage se modifient. Les tempes, les pommettes et la vallée des larmes se creusent d’où l’apparition de plis nasogéniens, de bajoues et de plis d’amertume. Les rides ne sont donc qu’un symptôme du vieillissement.

Avec l’âge (notamment à la ménopause), la diminution du niveau hormonal entraîne un renouvellement cellulaire moins important. Les couches supérieures de la peau produisent moins d’acide hyaluronique, d’où une baisse de l’hydratation cutanée.

Parallèlement, il existe une réduction de l’élastine (molécule responsable de l’élasticité de la peau) ayant des conséquences sur la finesse et le relâchement de la peau. Les traits de visage apparaissent alors comme « tirés ».

Des facteurs externes peuvent accélérer le vieillissement cutané :

  • Une exposition prolongée au soleil contribue à détériorer le collagène naturellement présent dans les tissus ainsi que la structure de la peau.
  • La nicotine et les produits chimiques contenus dans le tabac ont également une action négative sur la production de collagène au niveau de la peau, tout particulièrement celle du visage
  • La pollution
  • La prise prolongée de certains médicaments (corticoïdes…)
Injection d'acide hyaluronique

Action :

1. Comblement des rides :

Pour combler ou lisser une ride. L’injection est très superficielle. Elle se fait à l’aide d’une aiguille très fine permettant l’effacement immédiat des rides et sillons. Une séance complémentaire peut être nécessaire au bout de 3 à 6 semaines, surtout s’il s’agit de la première fois que l’on traite la zone.

Les zones les plus concernées par ce type d’injection :

  • Sillons naso-géniens:
  • Rides de la lèvre supérieure
  • Rides d’amertume
  • Rides jugales
  • Rides du lion
  • Rides de la patte d’oie
Schéma des zones d'injection de l'acide hyaluronique sur le visage

2. Remodelage des volumes :

Pour redonner des volumes perdus à un visage, le praticien utilisera une aiguille à bout mousse appelée canule.

On peut ainsi :

  • Ourler les lèvres et repulper la bouche
  • Remplir des joues et des pommettes
  • Corriger le nez ou le menton
  • Combler des tempes trop creuses

Indications

  • Les pommettes (qui perdent de leur arrondi)
  • La vallée des larmes
  • Les cernes
  • Les joues (qui se creusent)
  • Les tempes (qui favorisent un affaissement de l’arcade sourcilière en se creusant)
  • Les sillons nasogéniens
  • Les plis d’amertume
  • L’ovale et les bajoues
  • Le menton et sa région
  • Les lèvres

La séance

Lors d’une première consultation, le médecin analysera votre visage de façon globale.

Les indications d’injections d’acide Hyaluronique seront prises en accord avec vos objectifs et nos conseils.

Vous serez amenés à signer un consentement et un devis vous sera proposé. Avec votre accord, un second rendez-vous vous sera fixé.

Pour le traitement, vous serez reçus au cabinet. Après démaquillage et désinfection, les points d’injection seront marqués. Le produit sera alors injecté soit à l’aide d’une aiguille, soit à l’aide de micro canules en fonction de l’indication.

La séance se terminera par un massage des zones traitées avec une crème apaisante.

L’acide hyaluronique permet de reprendre ses activités de la vie quotidienne immédiatement après l’intervention.

Il faut cependant éviter sauna, hammam, et exposition solaire pendant au moins 3 jours. Il faudra éviter les mimiques intempestives du visage, la pratique de sport violent et la consommation d’alcool.

Résultats

L’avantage de l’acide hyaluronique est l’obtention d’un effet immédiat avec un résultat optimal dix à quinze jours après la séance. Il présente peu ou pas de suites gênantes.

Photo avant après injection d'acide hyaluronique
Résultat avant et après injections d’acide hyaluronique vue de face
Photo avant après injection d'acide hyaluronique
Résultat avant et après injections d’acide hyaluronique vue de profil

Suites

Une petite rougeur ou léger œdème peuvent être observés au niveau de la zone injectée. Ces effets secondaires s’estompent après quelques heures.

Les ecchymoses peuvent arriver, mais les gros hématomes sont rares. Un bon maquillage couvrant est utile dans ce cas pendant quelques jours.

Parfois on peut sentir une petite masse en touchant la peau pendant 48h00, le temps que l’acide hyaluronique s’incorpore de façon homogène dans le derme et les couches profondes.

Enfin les risques d’allergie sont exceptionnels (le produit n’étant pas d’origine animale).

L’acide Hyaluronique est biorésorbable. Les résultats s’estompent progressivement avec le temps. En moyenne, les effets se maintiennent de 12 à 18 mois. Il est donc nécessaire d’effectuer régulièrement les séances pour conserver un bon entretien, et ce particulièrement lors des 2 premières années de prise en charge du vieillissement du visage.

Contre-indications

  • Grossesse et allaitement
  • Maladies auto-immunes, inflammatoires, infectieuses ou allergiques